LE PACTE DE SANG ET DE NON-AGRESSION ENTRE LE RWANDA ET LE BURUNDI

Le pacte de sang et de non-agression (igihango cyo kudashotorana en kinyarwanda) existe depuis le XVIIIème siècle. Il a été conclu entre le roi Ntare du Burundi et Yuhi III Mazimpaka du Rwanda dans les années 1730. Les historiens disent qu’au départ le Rwanda était un petit royaume comparable à une commune près du lac Muhazi, aux environs de l’ancienne commune Gikomero. C’est grâce aux conquêtes que le petit royaume s’est agrandi pour devenir le Rwanda actuel, et le nom Rwanda viendrait du verbe kwanda en kinyarwanda qui signifierait s’agrandir en français. Nous sommes au XIVème siècle après Jésus Christ. D’abord, le Roi Ruganzu I Bwimba lance les premières conquêtes en commençant par le Gisaka. Ensuite, le Bwanacyambwe (le futur Kigali) sera annexé par Kigeli I Mukobanya. Et puis, le roi Ruganzu II Ndoli se montre grand conquérant à son tour. Avant tout, il inaugure le Tambour-Emblème, le Kalinga qui succède, après 11 ans, au Rwoga « fait prisonnier » par les Abashi sous Ndahiro II Cyamatare. C’est donc Ruganzu II Ndoli qui va multiplier les conquêtes de Bugoyi jusqu’à l’île d’Ijwi en passant par Bisi de Huye et Rusizi. Enfin, d’autres rois poursuivront les conquêtes pour agrandir le Rwanda, mais c’est particulièrement le roi Kigeli IV Rwabugili qui marquera beaucoup plus d’intense activité militaire et grandes conquêtes. C’est sous son règne que le Rwanda annexe la totalité d’île Ijwi, Bushi. Son objectif, dirait-on, est de s’imposer graduellement sur l’ensemble du territoire où le kinyarwanda est parlé jusqu’à l’Ankole. Son règne est caractérisé en même temps par une violence inouïe dont les assassinats jusqu’aux membres de sa famille comme par exemple sa propre mère Murorunkwere à cause des intrigues. Il faut savoir qu’auparavant vers les 1730, l’ennemi le plus dangereux des rois rwandais (banyiginya) était le Burundi. Le Roi burundais Ntare était en pleine expansion, entra en contact avec le Rwanda après avoir conquis la quasi-totalité des territoires des Ngwe. Il se tourna vers le Bugesera, pourchassa son roi Nsoro Nyabarega qui s’enfouit auprès de Yuhi Mazimpaka du Rwanda. Ntare menaça le Rwanda de l’envahir si Nsoro n’était pas livré. Nsoro fut éloigné de la capitale mais ne fut pas livré et l’armée de Mazimpaka barra le passage à Ntare. C’est à cette époque que le Burundi et le Rwanda se décidèrent d’engager les pourparlers qui aboutirent à un pacte de sang et non-agression (igihango). Ce pacte a été conclu à Utwicara-bami « le siège des rois » près de Nyaruteja. Depuis cette époque (XVIII), les deux pays sont restés fidèles à ce pacte. L’esprit du bon voisinage, l’harmonie et l’hospitalité entre les deux peuples n’ont jamais fait défaut. Ces derniers jours, les inquiétudes se font sentir entre les deux pays. Les propos ou discours de part et d’autres sont révélateurs. Les soupçons mutuels sont palpables. Les autorités rwandaises parlent de présence d’éléments des FDLR (Forces démocratiques pour la libération de Rwanda) au Burundi et ce dernier soupçonne une intervention indirect ou une main invisible de Kigali dans les événements qui se sont produits au Burundi en général et à Bujumbura en particulier. Le président rwandais Paul Kagame a ouvertement critiqué son monologue burundais (voir les liens en complément et sources à la fin de l’article). Les jours et les mois à venir seront-ils meilleurs? C’est en tout cas le souhait de la population, elle qui ne cherche qu’à vivre en paix et dans la dignité. C’est aux politiques de leur éviter la guerre, l’insécurité et toute sorte de malheur. http://www.rtbf.be/info/monde/detail_crise-au-burundi-le-president-rwandais-critique-l-attitude-de-nkurunziza?id=8976235 https://www.youtube.com/watch?v=sHTN49jc3tI#t=22 https://books.google.fr/books?id=IfcSuEYDfNIC&pg=PA277&lpg=PA277&dq=le+rwanda+ancien&source=bl&ots=gZQ9rT2nLe&sig=UeUSbb6DhQql1VYHq2Xv9TOLzQI&hl=fr&sa=X&ei=CulYVfvkGIvfUY20gOAN&ved=0CGAQ6AEwDA#v=onepage&q=le%20rwanda%20ancien&f=false

Jean-Claude Mulindahabi
École Supérieure de Journalisme de Paris

Publicités

2 réflexions sur “LE PACTE DE SANG ET DE NON-AGRESSION ENTRE LE RWANDA ET LE BURUNDI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s